Focus sur l'ortie et ses vertus insoupçonnées

Dernière mise à jour : 2 août


Mal aimée à couses des ses feuilles urticantes, l’ortie souffre peut-être plus que nous de cette désaffection. Si l’acide formique et l’histamine que contiennent ses feuilles peuvent irriter la peau lorsque leurs pointes se brisent, la plante reste d’une grande douceur en cuisine et pleine de bienfaits étonnants.



Voici 6 de ses vertus que l'on ne soupçonnées pas:

  1. Elle est anti âge : Gorgée de flavonoïdes, une famille de polyphénols aux molécules reconnues pour leur pouvoir antioxydant, l’ortie aide à lutter contre l’inéluctable impact du stress oxydatif sur le plan cellulaire. Celui-là même que la malbouffe, le stress et la pollution accélèrent... Bouclier naturel anti-radicaux libres, on la consomme en infusion quotidienne pour repousser gentiment les effets du vieillissement

  2. Elle fait remonter le taux de fer: Petite bombe de chlorophylle, l’ortie participe à l’oxygénation du sang. Un vrai bain de forêt ! L’ortie contribue à pallier les carences en fer après une grossesse ou en cas de régime alimentaire inadapté. Non seulement elle facilite l’absorption digestive du fer, mais elle l’aide à se fixer aux globules rouges. Vous vous pensez à risque ? Sirotez trois tasses de tisane par jour pour éviter l’anémie.

  3. Elles est pleine de vitamines : C’est bien connu, un trésor se mérite. La piquante ne ferait donc que protéger un butin hors du commun ! Vitamine C, vitamine A, vitamine K et vitamine B1, mais aussi des minéraux et des oligoéléments : fer, calcium, silice, cuivre, magnésium, manganèse, potassium, zinc et phosphore… l’ortie est reminéralisante, soutient le système nerveux et la coagulation sanguine. Un cocktail idéal en cas d’acidose et d’inflammation.

  4. Elle soulage les infections urinaires : Grande diurétique, la plante draine les toxines hors du corps. À raison de trois tasses d’infusion – chaude ou froide – par jour, l’ortie nettoie les émonctoires tout en régénérant le sang. Anti-inflammatoire, elle est indiquée dès les premiers signes d’une cystite pour éliminer la bactérie sans s’affaiblir.

  5. Elle renforce la fibre capillaire : Sous forme d’hydrolat ou de poudre, l’ortie se prête à bien des recettes de soins pour les cheveux. Réputée pour détoxifier le cuir chevelu et chasser les pellicules, elle stimule le follicule pileux et active la pousse. Traditionnellement employée pour traiter la chute des cheveux, elle prévient le développement de l’alopécie.

  6. Elle se mange comme des épinards: Valeur sûre en cuisine, les feuilles d’ortie se laissent mijoter en soupe, se consomment crues en salade ou cuites en gratin, se dégustent hachées comme des épinards ou incorporées à un pesto. Atout culinaire à la saveur herbacée et beurrée, elle contient des lectines et des protéines végétales qui en font l’alliée des personnes végétariennes et vegan.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout